Votre navigateur est obsolète! Essayer d’ouvrir cette page web sur un autre navigateur.
Aller au contenu

Focus sur la partie III de la résolution : Des droits accessibles à tous et toutes centrées sur les personnes

Partager

Notre système de protection sociale et de services publics a fait preuve de force et de réactivité pendant la crise sanitaire. Pour autant, des travailleurs et retraités connaissent encore des situations de fragilité et de précarité.

Le projet de résolution porte l’ambition de protections renforcées, avec des droits pour toutes et tous, réellement accessibles : aux jeunes, aux personnes en emploi ou non, aux indépendants, aux personnes en perte d’autonomie, etc. C’est notre conception de l’universalité (3.2). Toutefois, universel ne veut pas dire uniforme. Les protections doivent être modulées en fonction des spécificités, et adaptées aux situations familiales, personnelles et professionnelles.

Les protections ne peuvent se résumer à une allocation financière.

Il s’agit plutôt de répondre aux besoins de première nécessité, mais aussi d’assurer des prestations personnalisées selon les trajectoires et enfin d’assurer un droit effectif à l’accompagnement, droit essentiel face aux transitions vécues ou à venir et pour favoriser l’insertion sociale et professionnelle (3.2.1).

L’accès aux soins, en particulier, demande non seulement des moyens, mais aussi de réinvestir la prévention, la coordination des actions dans les différents domaines de la santé, ainsi que de repenser et de renégocier les conditions de travail dans ce secteur (3.3).

La protection sociale et les services publics doivent donc être organisés en conséquence. Les différentes prestations doivent être complémentaires et l’ensemble des acteurs doit agir en réseau. Cela demande de coordonner leurs présences et leurs interventions dans les territoires. Ce sont les conditions pour la simplification des procédures,
l’accompagnement global des personnes et le réel accès aux droits.

Pour le projet de résolution, une protection sociale et des services publics de qualité ne sont possibles qu’avec les professionnels qui rendent le service. L’attractivité des métiers doit donc être assurée et l’expertise des professionnels mieux reconnue (3.1.2).

Enfin, le projet de résolution veut réaffirmer l’autonomie de la protection sociale dans sa gouvernance et son financement (3.5).

Articles en lien

Une complémentaire santé pour toutes et tous

Malgré une large couverture, d’importantes inégalités dans l’accès à la complémentaire santé ou sa qualité sont toujours présentes. Des revenus insuffisants, la qualité de l’emploi, ou encore l’âge, sont autant d’obstacles.

Renouveler les dispositifs de sécurisation des parcours

Face aux transitions déjà à l’œuvre et à venir, il faut assurer aux travailleurs une meilleure sécurisation de leurs transitions professionnelles.