Votre navigateur est obsolète! Essayer d’ouvrir cette page web sur un autre navigateur.
Aller au contenu

Focus sur la partie I du projet de résolution du Congrès de Lyon

Partager

Agir pour transformer la société, peser sur le réel, nous engager pour une transition juste... Nos militantes et militants, adhérentes et adhérents qui portent ces ambitions font la force de la CFDT. Ils incarnent le sens de notre syndicalisme.

Nous avons la responsabilité de leur donner les moyens d’agir dans un monde du travail et une société en constante évolution. Fondamentalement, cela exige de nous interroger sur notre organisation, nos structures, notre fonctionnement si nous voulons une CFDT plus forte.

Les militantes et militants sont confrontés à la diversité des travailleurs et à la multiplicité des sollicitations. Ils ont besoin de moyens militants accrus, alors qu’ils se sont réduits. Ils ont aussi besoin d’expertise, de formation, du soutien d’adhérents plus nombreux, d’accompagnement, de mutualisation et de solidarité pour agir et obtenir des résultats. C’est en partant de ces réalités que la résolution propose d’apporter des réponses aux militantes et militants, par des engagements nouveaux et en s’appuyant sur toutes nos structures internes, afin d’assurer le pouvoir de militer, d’adhérer, d’agir avec d’autres, au service de l’action collective.

Un chantier interne pour clarifier le rôle des syndicats et renforcer les sections.

C’est dans les entreprises et les administrations que se construisent de plus en plus les droits des travailleurs, notre organisation doit en tenir compte. Ainsi, la résolution propose d’abord un chantier interne pour clarifier et renforcer le rôle des syndicats et des sections (1.1.1)..

La résolution engage également un ensemble d’actions visant à conforter le travail militant, par le renforcement du dispositif ARC (1.1.2), par la mise en œuvre d’un vaste effort de formation syndicale (1.1.3), ainsi que par plusieurs mesures de sécurisation des parcours militants (1.1.4).

Le projet de résolution ambitionne aussi d‘ouvrir la CFDT à de nouvelles formes de militantisme accessibles à toutes et tous (1.1.6), et notamment aux jeunes (1.1.7). Elle vise à répondre à l’envie d’agir. Indispensable et fondamentalement liée au sens du syndicalisme que porte la CFDT, la résolution veut donner les outils pour se développer et fidéliser les adhérents (1.2).

Enfin, il est proposé de renouveler nos relations et alliances en sollicitant de nouveaux partenaires et en donnant plus d‘importance au niveau européen et international (1.3).

Articles en lien

Créer de nouveaux collectifs de proximité ou de projet

Les collectifs de travailleurs sont le levier de notre action syndicale. Mais de nombreux adhérents ne sont pas dans une section et ce type de collectif ne répond à toutes les aspirations en matière d’engagement.

Transformer notre organisation pour renforcer les syndicats

Les droits des salariés se construisent de plus en plus dans les entreprises et les administrations. Or, la CFDT est encore essentiellement organisée pour produire des lois et des accords de branches. Il nous faut adapter notre force organisationnelle à notre action revendicative au plus près des travailleurs.